• Search
  • Lost Password?

Pour les véhicules d’entreprise : LOA ou LLD ?

Les véhicules exploités dans le cadre des activités de l’entreprise représentent un investissement assez lourd. Entre LOA et LLD, les chefs d’entreprise hésitent souvent. Voici les éléments à considérer pour choisir la meilleure option de financement.

La LLD : un contrat de location tout compris

La location longue durée constitue une option avantageuse pour les organisations de grande taille, qui doivent équiper un certain nombre de leurs employés. C’est pourquoi demander des devis de leasing est devenu un réflexe pour de nombreuses sociétés. Le chef d’entreprise dispose d’une solution totalement maîtrisable, grâce à une connaissance préalable du coût de chaque véhicule à l’usage. Le contrat de LLD spécifie, en effet, un montant de loyer qui inclut les dépenses généralement rattachées à l’exploitation d’une voiture. En l’occurrence, tout ce qui est réparations, assurance et entretien sont couverts par cette mensualité. Les pannes nécessitant l’intervention d’une assistance sont également prises en charge. Avec ce type de financement, les conducteurs et leurs employeurs n’ont pas à se préoccuper des détails.

Ils peuvent se focaliser sur leurs objectifs-métiers et garder le cap de leur performance. Avec la LLD, les entreprises qui ont besoin de renouveler régulièrement leur parc automobile trouvent une réponse sur-mesure, qui leur épargne des démarches de revente. Cependant, il faut savoir que si une remise en état s’impose à la restitution du véhicule, les frais seront à la charge du locataire. Pour cet aspect, la LLD n’est pas très recommandée pour les secteurs d’activités accélérant l’usure des équipements. C’est notamment le cas du secteur bâtiment. Il en va de même pour les activités qui accumulent de nombreux déplacements aléatoires. De lourdes pénalités sont prévues en cas de dépassement du plafond kilométrique souscrit dans le contrat.

La LOA : une solution d’acquisition intermédiaire

Les entreprises en phase de démarrage, ainsi que les TPE/PME ont intérêt à financer leur flotte de véhicules par la location avec option d’achat. La société accède ainsi à une solution pour étaler dans le temps les dépenses liées à l’achat d’un véhicule. De plus, elle dispose de la durée de la location pour réfléchir mûrement à la pertinence de l’achat. Pendant ce temps, les équipements pour répondre aux besoins courants lui sont immédiatement accessibles. La LOA permet d’augmenter sa capacité d’endettement : cela facilite l’acquisition de financement pour d’autres postes. Elle réduit, en même temps, la base imposable de la société : les loyers versés sont assimilés à des charges et le TVA est déductible pour les véhicules utilitaires.

Notez, cependant, que l’entretien et l’assurance pour un véhicule acquis en LOA seront aux frais de votre entreprise. Il est possible de négocier que le loueur les prenne en charge, mais cela implique une augmentation des mensualités à verser. Sachez également qu’un premier acompte est demandé au début du contrat de location avec option d’achat. Pour avoir une idée précise des coûts réels que représente chaque solution, les gérants d’entreprise peuvent toujours passer par un simulateur. Les chiffres vont sensiblement changer selon le nombre de kilomètres inclus dans le contrat, le modèle du véhicule et sa valeur neuve, ainsi que du versement d’un acompte ou de l’absence de ce premier loyer.

Written by
Monique Referant
View all articles

In order to use the Instagram feature, please install and activate Meks Instagram Widget plugin .

Written by Monique Referant
Travail Rhône Alpes